sourires smileys

Sourire !

Sourire : je souris, tu souris, nous sourions… Souriez !

Il suffit parfois de choses très simples pour changer notre humeur. Un rayon de soleil peut nous donner envie de nous lever le matin et le simple sourire d’un inconnu peut changer notre journée. Tout comme notre sourire peut changer la sienne…

J’ai cité le très souriant chanteur Mika dans les musiques sur la solitude et je peux me vanter d’avoir un point commun avec lui : j’ai toujours été souriante, même quand rien n’allait dans ma vie. J’imagine que cela peut améliorer la journée de quelqu’un d’autre, voire carrément la changer. Si simplement. Le très éclairé Abbé Pierre a dit :

Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière

Le don du sourire de Follereau

Quand j’étais adolescente, j’avais trouvé le poème de Raoul Follereau accroché sur le mur d’une famille du sud de la France où j’étais de passage pour garder des enfants. Je l’avais recopié avec application et en rentrant chez moi, je l’avais encadré avec des fleurs séchées. Depuis j’y pense souvent… et je souris presque tout le temps.

Dans mon sondage et les idées de solutions pour sortir de la solitude, un participant a proposé de « commencer par sourire ». Je suis comme dit très souriante, on me le dit souvent, pourtant j’ai souffert de solitude. Je ne pense donc pas que ça soit une véritable solution, mais ça ne peut pas non plus faire de mal, au contraire. Dans la rue, les inconnus rendent souvent les sourires et c’est déjà un bon début. L’éminent Dale Carnegie déduit également un chapitre entier aux effets positifs du sourire dans son ouvrage (chapitre 5)1 et il cite d’ailleurs lui aussi aussi une partie du texte de Follereau. Mais je préfère laisser l’écrivain authentique s’exprimer avec ses mots devenus célèbres :

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé.
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
sourire fleur
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire,
Soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.2

Je souris, mais…

Je souris donc à tout le monde : aux femmes comme aux hommes, aux jeunes comme aux vieux. Et je souris même aux chiens ! Parfois, on me rend le sourire, parfois pas. J’ai alors droit à ce qu’on appelle communément “un moment de solitude”, bien que l’expression soit un peu exagérée.

J’obtiens beaucoup plus rarement des réponses à mes actions pour aller plus loin dans une rencontre. Des actions si futiles soient-elles, comme une publication Facebook, un petit message ou un email, une proposition à sortir… J’ai momentanément fini par être découragée des tentatives infructueuses qui n’amenaient que complications et déceptions, en couple comme en amitié. Avec les hommes (souvent fourbes et infidèles), comme avec les femmes (parfois jalouses ou souvent trop occupées)… Jean-Louis Fournier écrit avec assez de poésie malgré la triste réalité : « Il paraît qu’on n’invite pas non plus les femmes seules. Les légitimes ont peur qu’elles émoustillent leurs maris et que leurs maris, souvent partants, partent »3. Et à force de mauvaises expériences, je n’avais plus confiance en personne. Je n’avais alors envie ni de prendre des risques ni de faire encore de vains efforts. Comme l’écrit Lane Moore dans son livre :

Laissez-moi vous dire ceci :
si vous rencontrez un solitaire, quoi qu’il vous dise, ce n’est pas parce qu’il aime la solitude. C’est parce qu’il a essayé de se fondre dans le monde avant et que les gens continuent de le décevoir.4

C’est parfois vrai en partie. Or perdre confiance en autrui ne signifie pas qu’il faut perdre confiance en soi. Surtout pas. Il y a en effet tout un travail à faire sur l’estime de soi avant de pouvoir sortir de la solitude. Mais il s’agit d’un sujet que nous développerons dans un autre article.

Les bien-faits du sourire

Pour en revenir au sourire et à ses bienfaits, ils sont nombreux ! Non seulement pour autrui lorsque vous leur souriez, mais également pour vous-mêmes.

D’un point de vue physique, les moines Taoïstes prônent le sourire comme méthode efficace pour libérer les tensions, calmer le système nerveux, améliorer la circulation… Sourire améliore ainsi la digestion et influe sur l’anxiété et la nervosité. Vous pouvez en lire plus par exemple dans l’article de Consoglobe ici. Les maîtres taoïstes enseignent l’art du sourire intérieur, garant de santé, bonheur et longévité. Des exercices de méditation et de relaxation menant à un état d’esprit qui apporte la paix intérieure.

Mais ce n’est pas tout. Plusieurs expériences contemporaines5 démontrent les effets positifs du sourire. Qu’il soit naturel ou pas, le cerveau interprète le sourire comme un état de bonne humeur. Et il libère des hormones de sérénité. Si vous vous forcez à sourire, vous serez donc plus heureux ! L’idéal étant bien sûr de sourire naturellement et de faire vivre son sourire intérieur.

Note : en ces temps masqués, nous ne sourions plus que pour nous-mêmes malheureusement… Néanmoins, le vrai sourire illumine le visage et se voit dans les yeux, alors souriez quand même ! 🙂


Sources

1 Dale Carnegie, Comment se faire des amis, Dale Carnegie, 1936, 1981, Librairie Générale Française, poche 1987
2 Raoul Follereau, Le livre d’Amour, 1920.
3 Jean-Louis Fournier, Je ne suis pas seul à être seul, JC Lattès, 2019, page 52.
4 Jodi Picoult, My sister’s keeper in Lane Moore, How to be alone, If you want to and even if you don’t, Astria, Paperback, New York, page 1 (ma traduction).
5 Raphaëlle Giordano, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Pocket Groupe Eyrolles, 2015, page 127.

Quadra célibataire qui vit seule avec son chien et son chat, mais aussi avec ses enfants parfois... Il m'est arrivé de me sentir seule et j'ai constaté que c'était le cas de beaucoup d'autres personnes. Je refuse de souffrir de la solitude et j'ai décidé de m'attaquer au problème et de le régler !
Posts created 13

2 commentaires pour “Sourire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut